Un tiers des Français épargnera plus cette année

La Rédaction
Un tiers des Français épargnera plus cette année

crédit photo :Michael Longmire, Unsplash

Si 40% des Français estiment qu’il vaut mieux « dépenser et profiter du présent car on ne sait pas de quoi est fait l’avenir », 37% d'entre eux pensent qu'il est nécessaire de « mettre de côté et épargner au cas où, ou pour l’avenir », indique le baromètre 2021 « Les Français, l’épargne et la retraite» publié par le Cercle des épargnants et Ipsos. Plus d'un tiers entend d'ailleurs renforcer son effort d'épargne cette année. La retraite et son financement restent un sujet de préoccupation important.

La volonté d’épargne des Français ne faiblit pas pour autant : 32% d’entre eux ayant l’intention d’épargner davantage cette année. Près d’un Français sur deux (44%) dit d’ailleurs être intéressé par le sujet de l’épargne et des placements financiers, et plus d’un quart d’entre eux (27%, +2) suit l’actualité liée à ces sujets.

Pourquoi les objectifs d’épargne des Français ? Les principales raisons avancées sont : constituer une épargne de précaution (55%), préparer sa retraite (24%), s’assurer contre le risque de dépendance (20%) ou encore aider ses enfants ou petits-enfants (19%). En ce qui concerne les différents types de placement, les Français penchent plutôt pour ceux qui rapportent peu mais qui sont peu risqués (50%, contre 28% d’avis contraires), très liquides (48%, contre 29%) ou très peu taxés pour les héritiers (47%, contre 28%). L’assurance-vie se maintient une nouvelle fois en tête des produits d’épargne préférés des Français (34%), suivie des livrets réglementés (30%, en forte hausse de 9 points après la baisse mesurée l’an dernier) et des PEL-CEL (22%).
Quant au nouveau PER, il confirme l’enthousiasme suscité il y a un an et devient le produit d’épargne retraite préféré des Français. Presque un Français sur deux (48%) déclare connaître le nouveau PER mais seule 1 personne sur 10 dit qu’elle le connaît assez bien. Ceux qui connaissent le PER le trouvent attractif fiscalement et, dans une moindre mesure, souple et intéressant dans le cadre d’une transmission.

Quant au sujet de la retraite, 78% des Français se disent inquiets pour l’avenir du système de retraites. Pour y remédier, 49% d’entre eux seraient prêts à augmenter le montant de leurs cotisations tout au long de la vie (+8 points). Les autres solutions suscitent encore moins d’adhésions: 39% seraient prêts à souscrire à un fonds de pension, 30% à reculer leur âge de départ à la retraite (59% y sont opposés) et seulement 11% accepteraient de diminuer le montant de leur pension de retraite (79% contre). En revanche, un tiers des actifs (33%, +6 points) envisage de continuer une activité professionnelle après avoir rempli les conditions permettant de percevoir une retraite à taux plein, et ce principalement pour disposer d’un revenu complémentaire. Enfin, un actif sur quatre (24%, en hausse de 7 points) épargne aujourd’hui régulièrement pour financer sa retraite.

Nous vous recommandons

Brexit : que deviennent les titres britanniques détenus dans un PEA ?

Brexit : que deviennent les titres britanniques détenus dans un PEA ?

Depuis le 31 décembre dernier, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l’Union Européenne. Comment les titres britanniques vont-ils à leur tour sortir des portefeuilles des épargnants français ? Quelles sont les mesures prévues...

17/02/2021 | ActionsActus
Multi Family Office : Imani & You voit le jour

Multi Family Office : Imani & You voit le jour

Les fonds d’actions chinoises grands gagnants de la crise

Les fonds d’actions chinoises grands gagnants de la crise

« La Chine constitue une classe d’actifs à elle seule »

Interview

« La Chine constitue une classe d’actifs à elle seule »