Interview

« Swiss Life optimise la stratégie de gestion financière des clients patrimoniaux »

« Swiss Life optimise la stratégie de gestion financière des clients patrimoniaux »

Entretien avec Christophe Viénot de Vaublanc, Directeur Assureur Gestion Privée de Swiss Life.

Pouvez-vous nous présenter la stratégie de Swiss Life en gestion de patrimoine ?
Créée il y a une dizaine d’année, la stratégie « assureur gestion privée » de Swiss Life s’adresse, avant tout, à nos partenaires CGPI et à une clientèle patrimoniale aisée, composée de TNS, de chefs d’entreprise et de professions libérales, détenant au minimum 250 K€ d’encours dans nos contrats. Aujourd’hui, nous comptons 26 000 clients Gestion privée (représentant 30 000 foyers fiscaux) faisant de Swiss Life une des compagnies leader sur le marché de la gestion de patrimoine.  La distribution externe, notamment via les CGPI, réalise pratiquement les 2/3 de notre collecte annuelle. Notre force est de répondre aux besoins tant professionnels que privés de nos clients en leur proposant à la fois une offre en assurance, banque privée, et gestion financière. À travers l’étendue de cette offre (mandat de gestion, allocation déléguée, allocation pilotée, produits structurés, produits de gestion collective, actions, obligations, private equity, OPCI, SCPI, etc.), nous optimisons leur stratégie de gestion financière. Au-delà des produits, nos services permettent un véritable accompagnement, allant de l’ingénierie financière et patrimoniale, jusqu’au conseil en matière de transmission-cession d’entreprises.

Quel est l’atout de votre contrat d’assurance-vie SwissLife Strategic Premium ?
Il s’agit de notre produit phare en assurance-vie (et son corollaire en contrat de capitalisation) avec plusieurs niveaux et types d’investissement cités ci-dessus, et une rémunération du fonds en euros bonifiée selon la part d’unités de compte détenue dans les contrats. Nous avons ainsi encouragé nos clients à se diriger vers les UC en fonction de leur niveau de risque, au moment où le rendement des fonds en euros perdait de son attractivité en termes de rendement. Aujourd’hui, l’en-cours part UC de nos contrats est de 50 % sur la clientèle patrimoniale et dépasse, depuis plusieurs années, 60 % des collectes annuelles.

Il y a un an, un autre dispositif visant à développer l’épargne longue était créé : le PER. Quel accueil a-t-il reçu auprès de votre clientèle ?
Nous avons mis sur le marché SwissLife PERin, le 1e octobre 2019, en développant de nombreuses actions de formation et d’accompagnement de tous nos réseaux afin que les professionnels du patrimoine aient une bonne maîtrise de ce nouveau dispositif. Le PER dispose de nombreux avantages parmi lesquels la déduction des sommes versées sur les revenus imposables. Ce produit a rencontré un vif succès, Swiss Life compte aujourd’hui parmi les leaders sur le marché : au 1er octobre 2020, Swiss Life détient quasiment 50 % de parts de marché sur les encours PER (en incluant les transformations des PERP et Madelin). En janvier, notre nouveau produit SwissLife PERco sera lancé avec de nombreux avantages à la fois pour les salariés et les chefs d’entreprise. À travers le PER, les CGPI disposent d’un nouveau produit pour rendre l’épargne de long terme la plus performante possible.

Nous vous recommandons

 Les nouveaux paradigmes de la gestion de patrimoine

Tribune

Les nouveaux paradigmes de la gestion de patrimoine

« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore », enseignait déjà Epictète.Sauf que la vitesse des évolutions devient exponentielle et que les darwiniens patrimoniaux que nous sommes...

13/10/2021 | CGP
FCPI : faut-il soutenir les entreprises innovantes en 2021 ?

FCPI : faut-il soutenir les entreprises innovantes en 2021 ?

Carnet : décès du président de l’AGPP

Carnet : décès du président de l’AGPP

Le développement de la culture financière des Français, un enjeu clé pour nos métiers

Tribune

Le développement de la culture financière des Français, un enjeu clé pour nos métiers