La technologie s’affirme en bourse dans un contexte difficile

La technologie s’affirme en bourse dans un contexte difficile

Bien loin de leur image forgée au début de ce siècle, les actions technologiques semblent avoir amorcé une mue si considérable que leur statut dans l’esprit des investisseurs pourrait bien radicalement changer.

Pour nombre de conseillers en gestion de patrimoine et d’investisseurs aguerris, bourse et actions technologiques ne font pas bon ménage très longtemps. La faute à l’éclatement de la bulle sur les valeurs TMT (technologie, médias, télécoms) qui s’était formée entre 1999 et 2000. L’inconscient collectif français de l’univers des placements a toujours gravé en mémoire le record atteint en séance par l’indice CAC 40 le 4 septembre 2000 : 6 944,77 points. Ce niveau, il ne l’a ensuite jamais dépassé. Il a même mis sept ans avant de pouvoir envisager de le rejoindre. Vingt ans après « la bulle TMT », voici que les marchés boursiers placent à nouveau la technologie sur le devant de la scène. Depuis le début de l’année, les fonds de ce secteur affichent une hausse moyenne de 16,57% (au 18 septembre dernier) face à un indice CAC 40 en recul de 16,73%. A ce beau parcours boursier s’ajoutent des rumeurs de valorisations qui seraient déjà trop élevées. Il semble pourtant que l’histoire ne soit pas sur le point de se répéter. « Il y a un effet loupe dû aux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). Or ces sociétés sont bien loin de représenter la diversité du secteur des actions technologiques » souligne Hervé Thiard, le directeur général de Pictet AM.
Pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur les thématiques qui composent aujourd’hui l’hétéroclite famille des fonds « tech » : digital, fintech, robotique, intelligence artificielle et innovations dans la mobilité. Autant de nouveautés qui pourraient bien avoir le vent en poupe grâce à la conjonction de deux facteurs : un mouvement industriel de fond et un événement imprévisible. Le premier est celui d’une redistribution générale et progressive des cartes dans plusieurs secteurs. Comme l’explique Sothira Ngauv, gérant chez Trecento AM, « la robotique, tout comme la digitalisation, disrupte un grand nombre d’activités : les transports, la logistique et bien davantage encore la santé et l’industrie. » Au point d’ailleurs de pousser les gérants à s’intéresser aussi de très près à l’Intelligence Artificielle (IA).
Désormais robotisées, les chaînes de production vont par exemple l’utiliser pour être plus efficientes non seulement en temps réel mais également a posteriori en permettant de traiter l’immense quantité de données récoltées tout au long des tâches effectuées. Un rôle qu’elle pourra aussi jouer en médecine, dans les transports autonomes routiers, aériens, ferroviaires et navals.
Au-delà du mouvement de fond intervient aussi une touche d’inattendu avec la pandémie de Covid-19. Contre toute attente, celle-ci pourrait bien avoir changé la perception du secteur « tech » dans l’esprit des investisseurs. « Ce qu’ils ont observé durant la période du confinement devrait donner naissance à un réflexe de sécurité chez eux. Désormais, ils savent qu’à partir du moment où l’électricité est fournie, les usines peuvent fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et que de leur côté les particuliers n’hésitent pas à adopter leurs produits et leur savoir-faire de façon massive » confie Alice Lhabouz, présidente de Trecento AM. 

Nous vous recommandons

SCPI : collecte et rendement au rendez-vous

SCPI : collecte et rendement au rendez-vous

Malgré une pandémie mondiale et un contexte plus qu’éprouvant, en 2020, les SCPI sont parvenues à collecter 6,03 milliards d’euros, selon les dernières statistiques publiées par l’Aspim-IEIF. Si ce chiffre apparaît en recul de...

07/04/2021 | SCPIPierre-papier
Frédéric Schatzlé, une carrière consacrée aux sportifs professionnels

Portrait

Frédéric Schatzlé, une carrière consacrée aux sportifs professionnels

Nomination : Vincent Dubois, nouveau président de l’Apeci

Nomination : Vincent Dubois, nouveau président de l’Apeci

Occur, le réseau social des acteurs du patrimoine

Occur, le réseau social des acteurs du patrimoine