Interview

« La nécessité de maintenir un lien avec les clients a accéléré la digitalisation des cabinets »

La Rédaction

Sujets relatifs :

, ,
« La nécessité de maintenir un lien avec les clients a accéléré la digitalisation des cabinets »

Pascal Koenig, président d’Insight AM.

Pascal Koenig, président d’Insight AM, commente les résultats du premier baromètre « Les sociétés de gestion vues par les CGP » publié en novembre dernier.

Selon votre baromètre, quelles sont les grandes tendances marquantes de 2020 pour les CGP ?
Six grandes tendances peuvent être mises en exergue cette année, marquée par un contexte spécifique. Tout d’abord la chute des marchés financiers au printemps a généré des transactions conséquentes au sein des portefeuilles sans que, contrairement à d’autres typologies de distributeurs, l’arbitrage fonds en Euros versus UC soit profondément modifié. La nécessité impérieuse de maintenir un lien resserré avec leurs clients, fortement amplifiée par la volatilité des marchés au premier trimestre,  a accéléré la communication digitale des cabinets. Les regroupements, quelque soient leurs formes, restent alimentés par les leviers structurels de l’activité (efficacité opérationnelle, amplitude d’expertises, qualité de service) même si une intensification du phénomène n’est pas notée sur l’exercice. Les CGP ont trouvé avec l’épargne retraite un nouveau produit d’appel, encore émergent, bénéficiant, à ce stade, de la faible concurrence des réseaux bancaires. Bien évidemment, l’Investissement Responsable est une thématique du moment. L’adoption par de nombreux fonds du label ISR permet de concilier attente des clients et offre plurielle. A ce titre, 34% des CGP estiment aujourd’hui que le placement responsable représente désormais une opportunité intéressante de fond de portefeuille. Enfin, de nombreux conseillers ont mis l’accent cette année sur le capital investissement. Cette classe d’actifs s’adapte bien aux projets long terme des investisseurs privés, préserve du risque de volatilité et permet de trouver du rendement tout en soutenant l’économie réelle.

Qu’avez-vous pu observer dans l’accélération de la digitalisation des cabinets ?
L’enjeu de la transformation digitale pour les CGP concerne à la fois la relation client qui a connu une forte accélération de la digitalisation compte tenu du contexte, l’efficacité interne (MIFID et ses contraintes avaient initié un mouvement désormais robuste et pérenne) et la gestion des flux avec les fournisseurs. Les outils d’allocation semblent constituer la nouvelle frontière des CGP. Ces solutions leur permettent à la fois d’apporter de la granularité dans leur sélection, de concrétiser les résultats passés voire de probabiliser les atteintes d’objectifs à long terme. Les outils les plus couramment citées sont les outil d’analyse et de suivi des portefeuilles de Quantalys, le Smart allocation de CPR AM et d’Harvest ou encore le simulateur d’Active Asset Allocation.

Vous avez établi un classement des sociétés de gestion préférées des CGP. Qu’en retenez-vous ? Et quels sont les critères qui font la différence ?
Ce sont les conseillers qui ont désigné (sans liste imposée) leurs sociétés de gestion préférées. 76 sociétés de gestion ont été citées, ce qui est beaucoup en volume et assez faible au regard des 4500 SGP européennes. Carmignac ressort clairement en tête du classement général car ils démontrent peu de faiblesses sur les différents attributs. En dépit des dommages occasionnés aux conseillers, H2O AM conserve à date de l’enquête une position enviable grâce notamment à la reconnaissance de la qualité de ses équipes commerciales. Comgest se positionne à  la troisième place des choix des conseillers. Je note également la présence dans le Top 10 d’établissements d’origine étrangère notamment Pictet AM (se positionnant notamment en tête des classements « Service Clients » et « Investissement Responsable »), mais aussi Fidelity Intl ou encore M&G Investments dans un marché qui a longtemps été dominé par les acteurs domestiques.

Nous vous recommandons

PER Assurance et PER Bancaire : les faux jumeaux à ne pas confondre

PER Assurance et PER Bancaire : les faux jumeaux à ne pas confondre

Dans la famille du nouveau PER, le PER individuel présente la particularité de proposer deux enveloppes possibles pour la souscription. Mieux vaut s’en rappeler avant de tenter l’aventure de l’épargne par capitalisation.C’est fait...

01/04/2021 | Loi PacteÉpargne retraite
L’intermédiaire immobilier peut-il réclamer sa rémunération si la transaction ne se fait pas ?

Tribune

L’intermédiaire immobilier peut-il réclamer sa rémunération si la transaction ne se fait pas ?

Placement : que pensez-vous des SOFICA ?

Débat

Placement : que pensez-vous des SOFICA ?

Investissement responsable : les CGP plus enclins à le proposer à leurs clients

Investissement responsable : les CGP plus enclins à le proposer à leurs clients