Interview

Humpact aide à investir dans les sociétés ayant un impact positif sur l’emploi

Manuelle Tilly
Humpact aide à investir dans les sociétés ayant un impact positif sur l’emploi

Lancée en 2020, Humpact est la première agence de notation extra-financière mesurant l’impact des sociétés cotées sur l’emploi en France. Rencontre avec son fondateur André Coisne.

Comment est née l’idée d’Humpact ?

Dans l’ESG, le « E » et le « G » sont des notions mondiales bien traitées par les agences de notation financière. Nous avons en revanche observé qu’il y avait davantage de flottement dans le traitement du  « S » qui est pourtant un aspect important de la notation mais qui nécessite une approche locale.
Notre réflexion est née fin 2018 au moment du mouvement des gilets jaunes en France, et j’ai eu envie de m’impliquer sur cette problématique de l’emploi. L’Hexagone est l’une des trois grandes puissances européennes mais se trouve bien en-dessous de ses voisins anglais et allemand en termes de créations d’emploi. Plusieurs problèmes se posent : celui de l’entrée dans l’emploi des jeunes de moins de 25 ans, surtout pour ceux qui ne sont pas diplômés ; le fait que les seniors sortent de l’emploi de façon trop précoce faisant monter le taux de chômage ; ainsi que celui de l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap.

Quelles sont les sociétés que vous suivez et quelle est votre méthodologie ?

Nous suivons aujourd’hui, pour le compte de sociétés de gestion, 270 sociétés cotées avec plus de 100 millions d’euros de capitaux et employant plus de 250 personnes en France, parmi lesquelles TF1, Hermès, L’Oréal, la FDJ ou encore Icade.
Nous étudions, à travers les documents officiels, la façon dont elles sont concernées par les objectifs sociaux, la transparence, l’évolution de leurs emplois en France, le partage de la valeur, etc. Un questionnaire leur est ensuite transmis pour amender ou compléter nos conclusions. Cela donne ensuite lieu à une note sur la politique sociale et l’impact de l’emploi en France de la société, mesurée chaque année.
Par ailleurs, le Grand Prix Humpact Emploi France récompense les entreprises cotées créatrices d’emploi ayant déployé les politiques sociales les plus vertueuses. Enfin, nous apportons notre label « Humpact Emploi France » aux fonds intégrant les émetteurs aux initiatives les plus remarquables en matière d’impact sociétal.

Quel est votre objectif ? Que pouvez-vous apporter aux CGP ?

Avec Humpact, les CGP savent ainsi que nous mesurons les politiques sociales des entreprises sur la base de chiffres concrets qui sont audités. Notre objectif est d’inciter les intermédiaires à privilégier les entreprises avec une bonne notation, notamment en sélectionnant les fonds que nous labellisons. De la même façon qu’une entreprise qui n’est pas dans une stratégie de partage de valeur n’a pas d’avenir aujourd’hui, il en va de même pour une société qui n’a pas un impact positif sur l’emploi. Nous espérons que d’ici à trois à cinq ans, cette problématique de l’emploi sera réellement prise en compte au sein des assemblées générales et dans les plans d’actions des entreprises. Et notre agence de notation aide à cette prise de conscience.

Nous vous recommandons

Rapprochement entre Cyrus et Amplegest

Rapprochement entre Cyrus et Amplegest

Le Groupe Cyrus et Amplegest ont annoncé leur rapprochement visant à créer un leader indépendant de la gestion privée avec plus de 8 milliards d’euros d’actifs gérés.Amplegest et le Groupe Cyrus sont entrés en négociations...

08/07/2021 |
 Après Fidroit, Harvest se rapproche de Quantalys

Après Fidroit, Harvest se rapproche de Quantalys

Finance sociale : un marché encore confidentiel

Finance sociale : un marché encore confidentiel

Rapprochement : le groupe Crystal en négociation avec le projet Victoire

Rapprochement : le groupe Crystal en négociation avec le projet Victoire