Enquête Anacofi : quels sont les impacts de la crise sur l’activité des CGP ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

, ,
 Enquête Anacofi : quels sont les impacts de la crise sur l’activité des CGP ?

Le secteur de la gestion de patrimoine a-t-il souffert de la crise sanitaire, et dans quelle mesure ? C’est la question que s’est posée l’Anacofi en réalisant une seconde enquête, en avril dernier, auprès de ses membres sur les impacts de la Covid-19.

Et il semblerait que la crise sanitaire n’ait pas eu un impact important sur le chiffre d’affaires des cabinets. En effet, 62% d’entre eux indiquent avoir fait aussi bien ou mieux en 2020 qu’en 2019. Certains ont néanmoins rencontré des difficultés, un quart des répondants ayant demandé à bénéficier du système d’aides (PGE ou aides individuelles) mis en place par le gouvernement. 10% des sondés ont également fait appel aux possibilités de reports d’échéance de leurs crédits ou leasing en cours.

« Deux tiers de nos membres affirment avoir économiquement fait une année aussi bonne voire meilleure qu'en 2019 qui était pourtant une bonne année, alors qu’en septembre 2020 lors de notre précédente enquête, ils n’étaient que 50% à anticiper une telle situation, remarque David Charlet, président de l'Anacofi. Par contre, à l’autre bout du spectre, l’année a été très difficile pour 17% des membres et 6% envisagent de fermer à court terme. »

Pour cette année 2021, 46% des membres de l’Anacofi envisagent un rebond de leur activité, tandis que 34% anticipent un maintien de leur chiffre d’affaires.

En termes concurrentiel, la crise sanitaire a eu peu d’impact : 77% des professionnels ont le sentiment que la concurrence est restée identique à celle d’avant Covid.

La crise s’est en revanche révélée être un accélérateur de tendances, et cela se vérifie dans le secteur de la gestion de patrimoine. En effet, un tiers des CGP ont recherché de nouveaux modes de conquête clients et pour 12% d’entre eux celles-ci se sont révélées efficaces.

Enfin, la très grande majorité des CGP a fait évoluer durablement ses méthodes de travail, notamment en réalisant des rendez-vous à distance, et en développant la dématérialisation. « Nos membres ont su s'adapter au travail en digital. Plus des 2/3 ont prévu de changer durablement leurs manières de travailler », note David Charlet.


Nous vous recommandons

Rapprochement entre Cyrus et Amplegest

Rapprochement entre Cyrus et Amplegest

Le Groupe Cyrus et Amplegest ont annoncé leur rapprochement visant à créer un leader indépendant de la gestion privée avec plus de 8 milliards d’euros d’actifs gérés.Amplegest et le Groupe Cyrus sont entrés en négociations...

08/07/2021 |
 Après Fidroit, Harvest se rapproche de Quantalys

Après Fidroit, Harvest se rapproche de Quantalys

Humpact aide à investir dans les sociétés ayant un impact positif sur l’emploi

Interview

Humpact aide à investir dans les sociétés ayant un impact positif sur l’emploi

Finance sociale : un marché encore confidentiel

Finance sociale : un marché encore confidentiel